Les mesures de confinement prises face à l’épidémie de coronavirus interdisent toutes les activités bénévoles de la LPO, y compris les prospections. Seuls les salariés sont à ce jour légalement autorisés à poursuivre une partie seulement de leurs actions de terrain. Allons-nous cesser d’observer pour autant ? Certainement pas ! Puisqu’il est interdit de sortir,

Observez de chez vous !

C’est l’objet du petit programme de circonstance « Confinés mais aux aguets » proposé par le réseau Faune-France dont fait partie notre base participative faune-rhone.org

Concrètement, nous sommes invités à observer et noter sur Faune-Rhône ou via l’appli NaturaList, de préférence sous forme de listes complètes tout ce que nous pouvons voir depuis chez nous en nous tenant strictement au respect des consignes sanitaires : oiseaux nicheurs du jardin et sur nos toits, mammifères, insectes...

Nous insistons énormément sur la fonctionnalité Liste complète car elle garantit que vous avez noté tout ce que vous avez identifié pendant un laps de temps donné, ce qui facilite grandement l’exploitation scientifique de ces données. La France est particulièrement en retard sur ses voisins dans ce domaine.

Si vous utilisez le module Oiseaux des jardins (« Transmettre les informations de mon jardin »), il s’agit automatiquement de listes complètes.

Vous trouverez sur ce lien un descriptif détaillé de l’art et la manière de saisir des listes complètes.

Non seulement cette démarche permettra de collecter un minimum d’information naturaliste sur ce début de printemps, mais elle vous fera sans doute découvrir une richesse jusque-là cachée par un regard trop pressé ou simplement par le vacarme urbain.

Même depuis un balcon du centre dense de Lyon, vous pouvez sans doute observer les Pigeons ramiers et colombins, le Merle noir, le Rougequeue noir, les Mésanges bleue et charbonnière, des allées et venues de Hérons cendrés ou de Milans noirs, des pies, corneilles, verdiers, chardonnerets, voire un Faucon crécerelle, des osmies, des xylocopes et bien d’autres étonnants visiteurs encore.

C’est à vous ! N’hésitez pas non plus à partager l’initiative autour de vous, à commenter vos résultats sur les réseaux sociaux – sur Twitter, utilisez #SauvagesConfinement

Merci à tous !